Réhabilitation
liseret

Réhabilitation de 224 logements en milieu occupé

Tremblay en France - "Résidences Eugénie Cotton et Yves Farges"

Maîtrise d’ouvrage :
VILOGIA
        
Maîtrise d’œuvre :       
LAIR et ROYNETTE Architectes
BIOTOPE BET TCE

Surface :
14 006 m² SHON

Montant :
5 000 000 € HT

Calendrier :
Livré en 2014

Label :
BBC Effinergie

La résidence Eugénie Cotton et la résidence Yves Farges, à Tremblay-en-France, font partie d’un très vaste ensemble de plus de 4 000 logements créés entre les années 1960 et 1970. Les caractéristiques des constructions de cette époque se retrouvent : alternance de « tours » et de « barres », orthogonalité du plan masse, façades répétitives, empilement des niveaux sans différentiation, etc.

Cependant, contrairement à d’autres cités de ce type, ces deux résidences possèdent de nombreux atouts urbains. La présence d’un groupe scolaire au centre de ce groupe d’immeubles en accentue l’aspect vivant. Les habitants sont insérés dans une trame d’activités, on ne ressent pas l’impression de « logements dortoirs ».

La proximité du projet par rapport au centre-ville, désservi par le RER, donne aux habitants le sentiment de « résidence », au sens valorisant du terme.  Mais ce qui frappe tout d’abord le visiteur, c’est la profusion d’espaces verts. Il est rare de trouver des grands ensembles qui bénéficient d’un environnement aussi riche.

La caractéristique principale de ces bâtiments est la forte différentiation entre façade principale, généralement sur rue et façade secondaire, dite aussi arrière.

Pour exemple, les logements 1 à 17, rue Eugénie Cotton sont dotés de balcons filants dont l’aspect donne une certaine valeur résidentielle à la façade, tandis qu’à l’arrière les façades sont plus ingrates, plus symptomatiques du logement social de l’époque. C’est cependant sur cette façade que se situent les entrées.

Les interventions en façades ont pour but d’en rompre la monotonie et de modifier l’image des bâtiments par un traitement valorisant. L’amélioration de l’image de l’enveloppe extérieure s’accompagne logiquement d’une valorisation des parties communes : agrandissement et apport de lumière naturelle.