En cours
liseret

Réhabilitation de 212 logements en milieu occupé, création de 42 logements en surélévation et d'ascenseurs

Champigny-sur-Marne "Résidence Prairial"

Maîtrise d’ouvrage :
VALOPHIS HABITAT OPH
        
Maîtrise d’œuvre :       
LAIR et ROYNETTE Architectes Mandataire
IGREC Ingénierie BET
CAP HORN SOLUTIONS Acoustique

Surface :
14360 m² SDP (réhabilitation)
2970m² SDP (création)

Montant :
Etudes en cours

Calendrier :
Etudes en cours

Label :
NF Habitat

L'opération consiste en la réhabilitation, en milieu occupé, de 212 logements répartis sur les 5 bâtiments (R+3/R+5) de la résidence "Prairial" à Champigny-surMarne. Cette réhabilitation est l'occasion de mettre en oeuvre une surélévation des bâtiments d'un étage supplémentaire, ainsi que la mise en oeuvre d'ascenseurs desservant l'ensemble des logements, dans une optique d'attractivité et d'adaptation au vieillissement des populations.

La création de balcons permet d’améliorer la valeur d’usage des séjours. Les fenêtres sont remplacées par des porte-fenêtres qui donnent accès à un large balcon. L’espace ainsi créé permet d’installer une table et des chaises et de profiter pleinement des orientations Sud, Est ou Ouest.

Ces balcons sont autoportés ; ils permettent de renforcer la structure des façades existantes et servent de point d’appui pour la surélévation. Ils sont positionnés de manière décalée permettant ainsi d’apporter du mouvement à la façade. Ce mouvement est accentué par une perforation progressive des garde-corps en métal.

La création d’ascenseurs est possible en implantant les appareils à l’extérieur. Les halls sont reconfigurés pour créer ces nouveaux accès aux bâtiments, qui permet d’apporter des fonctionnalités nouvelles :

  • Apport maximisé de lumière naturelle dans les parties communes
  • Sécurisation des accès aux caves qui se trouvent après les porte d’accès aux halls
  • Création de locaux poussettes sécurisés à l’intérieur des halls
  • Accès sécurisé au niveau sous-sol avec création de locaux vélos, encombrants et entretien

Les ascenseurs desservent les niveaux existants par demi-paliers, et le niveau surélevé de plein pied. Cette disposition était la seule qui permettait de desservir tous les logements sans démolir les escaliers béton existants - type de travaux peu envisageables en milieu occupé tant la nuisance sonore est importante.

Les nouveaux halls sont vitrés au maximum. Les volumes en extension créés côté entrée pour accueillir les ascenseurs et les paliers d’étage reçoivent également du vitrage toute hauteur. L’apport de lumière naturelle dans les parties  communes des étages est optimisé et permet d’alléger l’impact visuel de ces volumes.