Etudes
liseret

Réhabilitation de 168 logements en milieu occupé

Noisiel "Allée Charles Fourier"

Maîtrise d’ouvrage :
FRANCE HABITATION

Maîtrise d’œuvre :           
LAIR et ROYNETTE Architectes
ACTR BET Façades
ALTEREA BET Thermique - Fluides - Economiste
LAND'ACT Paysagiste

 

Surface SHON :
12 100 m² SDP

Coût de l’opération :
Etudes en cours

Calendrier :
Etudes en cours

Le programme se situe en limite ouest de la Ville de Noisiel, dans le quartier du Luzard. Ce quartier fait l’objet d’un important projet de requalification urbaine, c’est l’une des trois grandes opérations d’aménagement en cours à Noisiel, dans le cadre plus vaste de la Ville Nouvelle de Marne la Vallée. On notera que les quatre bâtiments du projet sont construits sur le même îlot que la Tour des Jeunes Mariés, bâtiment phare du quartier : il n’y a pas de frontière entre les espaces extérieurs du projet et ceux de la tour.

L’ensemble d’habitation se compose d’une multitude de volumes de tailles différentes et accolés les uns aux autres, certains assez peu percés, d’autres beaucoup plus. Nous avons fait le choix de traiter la résidence dans une cohérence d’ensemble afin de renforcer son identité, plutôt que d’essayer de distinguer différentes zones. En revanche plutôt que de lisser la volumétrie en unifiant chacun des volumes nous avons préféré mettre en valeur le patrimoine en nous appuyant sur ses caractéristiques et faire ressortir ce jeu de volumétries variées. Chaque volume est identifié comme différent de son voisin par un traitement dans une couleur spécifique. Ainsi, nous alternons globalement entre trois couleurs très contrastées et complémentaires : un métal clair, un cuivré et un autre plus foncé, dans une tonalité bleue irisée. Ainsi assumés et mis en valeurs,  les différents volumes apportent une réelle dynamique à l’ensemble en proposant une image pixellisée du quartier.

Pour les balcons et loggias à l’air libre, après avoir déposé les jardinières/garde-corps en béton de manière à résoudre les désordres induits par ces éléments (voir schéma page suivante), il sera mis en oeuvre des garde-corps en tôle laquée perforée, fixés devant le nez de dalle avec un profil de rejet des eaux adapté. Ces nouveaux gardes corps offriront plus de légèreté et plus d’espace sur les balcons et loggias par leur moindre épaisseur. Les perforations seront graduées : plus opaque en bas pour masquer les encombrements et éviter les opacifications sauvage de type cannisses ; plus ajouré en partie haute pour offrir un gain de lumière à l’intérieur des logements.